La tension reste vive entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan malgré plusieurs processus de négociation en cours. Début septembre, juste après une rencontre entre les représentants des deux pays à Bruxelles, le cessez-le-feu négocié en 2020 après une offensive de Bakou qui s’était soldée par 6500 morts était une nouvelle fois rompu. Les escarmouches se poursuivent à la fois dans le Nagorny-Karabakh et à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.