Dimanche passé, 24 janvier, la chaîne France 2 chamboulait ses programmes pour diffuser, durant quatre heures, un concert de solidarité pour Haïti. Un blog en donne quelques échos et images. On peut réagir de manière nuancée face au résultat à l’image, entre la sincérité de l’acte solidaire chez quelques artistes, et le nombrilisme de la caste télévisuelle. Auparavant, des interprètes français avaient produit une chanson pour Haïti, âprement discutée par les lecteurs de Libération.

Reste que, sans conteste, la mobilisation des artistes a atteint un niveau sans précédent après le tremblement de terre du 12 janvier. Et elle ne devrait pas faire figure de feu de paille: plusieurs actions, dont certaines risquent de peser dans les récoltes de fonds, sont encore à venir.

Dans les pays occidentaux avant tout, mais pas seulement. Relayée par le portail québécois Cyberpresse, l’agence AFP indique que «la chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo Seck entend mobiliser les plus célèbres musiciens d’Afrique pour interpréter une chanson qui serait spécialement écrite par le Congolais Lokua Kanza. «La totalité des recettes tirées de la vente du single sera versée aux autorités haïtiennes», promet-elle.»

Sur iTunes, un album, dont la qualité est louée par les internautes, est déjà proposé. La Presse de Montréal indiquait, en date du 27 janvier, que c’est «une première dans l’industrie de la musique aux États-Unis. Hope for Haïti Now, lancé lundi dernier, devient le premier album exclusivement distribué en format numérique à décrocher la première position des ventes du SoundScan [indice Nielsen des ventes de musique et de clips, ndlr]. Avec plus de 171 000 exemplaires téléchargés. l’album-bénéfice obtient la position de tête au palmarès Billboard 200». Ce dernier constitue une compilation des meilleurs ventes et téléchargements, dressée chaque semaine sur la base du SoundScan.

MTV précise que «grâce aux réseaux sociaux (Facebook et Twitter notamment), l’album live [il s’agit de l’enregistrement d’un concert, aussi télévisuel, diffusé le 22 janvier] Hope for Haiti Now est premier des ventes d’albums en téléchargement sur iTunes, partout dans le monde et second en France. Rappelons que les fonds générés par les ventes de cet album caritatif, iront directement aux associations humanitaires qui œuvrent jour et nuit, pour la reconstruction de Haïti.»

Lesquelles? Apple en fournit la liste: le Clinton Bush Haiti Fund, Oxfam America, Partners In Health, la Croix-Rouge, l’UNICEF, le Programme Alimentaire Mondial et la fondation Yéle Haiti – l’organisme créé par Wyclef Jean.

La mobilisation lourde va se poursuivre, puisque sur la base d’une dépêche de l’agence AP, le NouvelObs.com indique que «Quincy Jones va effectuer un nouvel enregistrement de la chanson We Are the World, dont les bénéfices seront reversés aux victimes du séisme en Haïti. Le célèbre producteur, 76 ans, a précisé mercredi soir que des musiciens se réuniraient lundi dans un studio de Los Angeles pour un nouvel enregistrement du tube sorti en 1985. Quincy Jones n’a pas dit quelles personnalités participeraient à l’enregistrement car il n’en a pas encore la liste définitive.»

Dans un autre billet, La Presse conclut déjà que «Haïti peut dire merci aux artistes nord-américains», en précisant: «Les nombreux concerts-bénéfices, donnés la semaine dernière de Montréal à Los Angeles, ont permis de recueillir près de 80 millions de dollars.» «D’autres spectacles spéciaux sont à prévoir au cours des prochains jours», ajoute le journal, notamment ce week end à Montréal.

Au Québec, les musiciens ne sont pas les seuls à se mobiliser, raconte encore La Presse. Les plasticiens aussi, avec un mode de paiement particulièrement simple pour les acheteurs-donateurs: «C’est maintenant aux peintres, sculpteurs et autres artistes visuels de venir en aide aux Haïtiens. Une vente d’œuvres est organisée à la Galerie Fabienne Rhein du Vieux-Montréal, vendredi prochain [27 janvier]… «Il y aura des toiles, dessins, sculptures, bijoux et céramiques d’une soixantaine d’artistes émergents et d’artistes plus connus, a indiqué Fabienne Rhein, artiste figurative originaire de France et propriétaire de la galerie.» […] Elle précise qu’il ne s’agit pas d’une enchère. Les artistes affichent un prix, qui pourrait être ajusté en fin de journée pour s’assurer que tout soit vendu. Le paiement doit obligatoirement se faire par chèque à l’ordre de la Croix-Rouge, avec la mention «Tremblement de terre en Haïti».»

En Belgique, à l’occasion d’un premier bilan des dons des particuliers aux ONG, la RTBF précise qu’«il n’y a pas que les citoyens qui se mobilisent, les artistes aussi. Ils donneront un concert de gala unique le 15 février prochain. A l’affiche, il y aura Helmut Lotti, Toots Thielemans, Zap Mama, Soulsister et bien d’autres artistes tout aussi prestigieux.»

Les Romands ne sont pas en reste, puisqu’un concert est aussi annoncé pour février. L’agence ATS relate que «Stephan Eicher, Kassav’, Jérémie Kisling, Pascal Obispo, Raphael et Joey Starr sont à l’affiche d’un concert donné le 24 février à l’Arena de Genève en faveur des sinistrés d’Haïti. La recette du spectacle sera intégralement reversée à la Chaîne du Bonheur.»

Chaque vendredi, une actualité de la francophonie dans «La Toile francophone», sur www.letemps.ch