Une semaine après le début du procès de Perry Wacker et de Ying Guo à Maidstone, en Angleterre, s'est tenue à Rotterdam la première journée d'audience du procès pour homicide volontaire du pendant néerlandais de la tragédie de Douvres. Seuls deux immigrés ont survécu. Perry, le chauffeur, était immédiatement arrêté. Plus tard, la police interpellait son contact chinois, Ying Guo. Parallèlement, les forces de l'ordre néerlandaises lançaient plusieurs mandats d'amener.

Lundi, huit suspects ont comparu devant leurs juges. Un neuvième venait d'être relâché. Plus tard, on apprenait l'arrestation d'un dixième individu. A l'origine, cinq d'entre eux étaient, entre autres, accusés d'homicide, risquant entre 15 et 30 ans de prison. Au cours de la journée, il est apparu que les charges de meurtre concernaient finalement les huit prévenus.

Ces changements de dernière minute ont permis aux avocats de demander la suspension du procès afin de revoir leur stratégie de défense. Requête acceptée: le procès est suspendu jusqu'au 19 avril. Il faudra donc encore attendre pour connaître la réponse à deux questions: quel est le degré de culpabilité des accusés? S'agit-il d'une bande organisée?

La presse néerlandaise a avancé plusieurs éléments de réponse. Gursel Ozcan, un Turc de 36 ans, serait le chef de l'équipe. En 1998, il aurait transporté huit Kurdes en Angleterre à bord d'un voilier, le Miss Ellie. En décembre 1999, Ozcan aurait organisé un convoi de 20 Chinois, puis un deuxième, de 50 immigrants cette fois, en avril dernier. Lammert Nijven aurait conduit le camion abritant la vingtaine de clandestins, il y a plus d'un an. Son salaire? Mille florins par «tête» (environ 850 francs). Plus tard, il aidera Perry Wacker à trouver la cargaison de tomates et le véhicule qui deviendra le tombeau de 58 Chinois. Arjen van der Spek a reçu 3000 florins (2550 francs) pour inscrire à la Chambre de commerce de Rotterdam la fausse société qui servira de raison sociale au camion. Hub van Keulen se serait chargé de la logistique.

Surveillé par la police

Le procès de Rotterdam permettra peut-être de faire la lumière sur une affaire dans l'affaire. Selon les avocats de certains prévenus, la police surveillait depuis plusieurs mois Gursel Ozcan, soupçonné d'être impliqué dans le trafic de clandestins. Alors que la Coupe d'Europe de football requérait l'attention de toutes les forces de l'ordre, la police aurait suspendu l'opération le 16 juin. Deux jours avant la découverte macabre.