Le malaise de Pékin face à la guerre en Ukraine se ressent dans les discours. «La Chine a toujours respecté la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays. En même temps, nous avons aussi constaté que la question ukrainienne relevait d’une histoire particulière et compliquée. Nous comprenons les préoccupations raisonnables de la Russie en matière de sécurité», affirmait ainsi jeudi le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi après une discussion avec Sergueï Lavrov, quelques heures à peine après l’explosion des premières bombes russes sur Kiev. Pas question pour la Chine de condamner son voisin russe. Mais la Chine évite aussi de soutenir ouvertement la Russie.