Environnement

La Chine exporte ses industries polluantes

Les autorités de Pékin ont organisé la fermeture de centaines de centrales à charbon et d’usines à ciment pour améliorer la qualité de l’air dans leur pays. Mais elles ont commencé à en construire à l’étranger, le long de leur nouvelle Route de la soie

La centrale électrique de Payra, au Bangladesh, a inauguré début février une gigantesque turbine qui va lui permettre de produire 1320 mégawatts de courant. Cette installation fonctionnant au charbon, dont la construction a coûté 1,65 milliard de dollars, sera mise en service en août. Elle est l’œuvre du groupe chinois China National Machinery Import and Export Corporation.

L’Empire du Milieu est devenu le plus important exportateur de centrales à charbon du monde, sous l’égide de son initiative Belt & Road. «Le Bangladesh, le Vietnam, le Pakistan, l’Indonésie et l’Afrique du Sud sont les pays qui en ont reçu le plus», indique Christine Shearer, de l’ONG CoalSwarm.