Chine

La Chine et l’Indonésie interdisent à leurs compagnies de faire voler des Boeing 737 MAX 8

Le crash, dimanche, d’un avion d’Ethiopian Airlines était le deuxième de cet appareil en quelques mois. Le bureau chinois de l’aviation civile attend des mesures des autorités américaines et de Boeing. Touchée lors du premier drame, l’Indonésie prend la même décision

Les deux boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé dimanche au sud-est d'Addis Abeba ont été retrouvées, a indiqué la compagnie, tandis que le débat monte à propos de l'avion.

Lundi, la Chine a ordonné aux compagnies aériennes chinoises de suspendre les vols de leurs Boeing 737 MAX 8, après le crash qui a fait 157 morts.

Lire aussi: Le crash d'un Boeing 737 parti d'Addis Abeba pour Nairobi fait 157 victimes

Le bureau chinois de l'aviation civile a précisé dans un communiqué que la mesure de suspension entrerait en vigueur lundi à 18 heures, heure chinoise (11 heures en Suisse). Leur utilisation pourra reprendre après confirmation par les autorités américaines et par Boeing «des mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols», a-t-il ajouté.

Pour la deuxième fois en quelques mois, un Boeing 737 MAX 8 s'est écrasé quelques minutes après son décollage, soulevant de nouvelles questions sur les débuts de cet appareil essentiel pour le constructeur américain. Un autre accident impliquant ce type d'appareil avait eu lieu en octobre. L'avion de la compagnie indonésienne Lion Air s'était alors abîmé en mer treize minutes après avoir décollé de Djakarta, faisant 189 morts.

L'Indonésie cloue ces avions au sol

Quelques heures après, l'Indonésie a décidé d'immobiliser sa flotte de Boeing 737 MAX 8. «Le directeur général du Transport aérien va prendre des mesures pour faire des inspections et interdire temporairement aux Boeing 737 MAX 8 de voler en Indonésie», a annoncé à l'AFP Polana Pramesti, le responsable de ce service au sein du ministère des Transports indonésien. L'Ethiopie a pris la même décision.

Lire aussi: Crash de Lion Air en Indonésie: Boeing reconnaît qu'un capteur pourrait être en cause

En attente de mesures du régulateur aérien américain et de Boeing

Le bureau chinois de l'aviation civile a indiqué que «compte tenu du fait que les deux accidents aériens concernent des Boeing 737 MAX 8 livrés récemment et qu'ils se sont tous les deux produits pendant la phase de décollage, ils présentent certaines similitudes».

«Nous allons contacter le régulateur aérien américain (FAA) et Boeing. Après avoir confirmé avec eux les mesures prises pour assurer efficacement la sécurité des vols, nous informerons les compagnies aériennes qu'elles pourront reprendre les opérations commerciales du Boeing 737 MAX 8.»

Lire aussi: Airbus et Boeing se tournent vers les services pour doper leurs marges

Boeing et l'avionneur européen Airbus se disputent âprement le marché chinois, deuxième mondial. Il devrait devenir vers le milieu des années 2020 le premier devant les Etats-Unis, selon l'association internationale du transport aérien (IATA).

Publicité