«Si Trump paralyse le commerce entre la Chine et les Etats-Unis, les entreprises américaines en souffriront. Le nouveau président sera alors condamné pour son insouciance, son ignorance et son incompétence.» Lundi matin, le quotidien chinois Global Times, proche du Parti communiste, a dégainé un éditorial attaquant frontalement les idées isolationnistes de Donald Trump, rapporte The Guardian.

Durant sa campagne, le sulfureux candidat a promis d’imposer une taxe de 45% sur les produits chinois importés aux Etats-Unis. Son but: empêcher que les ouvriers chinois «volent» les emplois des Américains, et ce en rapatriant les usines sur le territoire. Une décision que le quotidien chinois perçoit comme une déclaration de «guerre commerciale», à laquelle la Chine compte bien riposter. «Les Boeing seront remplacés par des Airbus. Les ventes d’automobiles américaines et de iPhones seront limitées. Les importations de soja et de maïs américains seront stoppées. La Chine enverra moins d’étudiants aux Etats-Unis.»

Un «bénéfice mutuel»

Selon le Global Times, le commerce entre la Chine et les Etats-Unis est d’«intérêt commun» et Donald Trump serait «naïf» de vouloir être protectionniste. «L’idée d’imposer une taxe de 45% était purement une rhétorique de campagne pour Trump. Ce commerce est gagnant-gagnant pour la Chine comme pour les Etats-Unis», explique le quotidien.

Lire aussi: Pour Donald Trump, le «Made in China» comme champ de bataille

En septembre, le courtier asiatique Dawai estimait que cette taxe coûterait à la Chine plus de 400 milliards de dollars, soit environ 5% de son produit intérieur brut.

Une relation compliquée

Quelques heures avant la publication de l’éditorial du Global Times, Donald Trump passait son premier appel téléphonique au secrétaire général du Parti communiste chinois Xi Jinping. Selon CCTV, la télévision d’Etat chinoise, les deux hommes «se sont mis d’accord pour bâtir une bonne relation de travail et pour se rencontrer bientôt, afin de pouvoir échanger leurs points de vue sur le développement des relations bilatérales et les questions d’intérêt commun».

Lire aussi: La victoire de Donald Trump devrait bénéficier à Pékin

A l’annonce de la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, Xi Jinping lui a transmis un message de félicitations exprimant son «impatience» de travailler ensemble «sans conflit ni confrontation».