La Chine a annoncé mardi 71 décès supplémentaires dus au coronavirus, soit le chiffre quotidien le plus bas depuis plus de deux semaines. Ce bilan porte son total des morts à 2663. La Corée du Sud a elle fait part d'un nouveau décès, pour un total de huit.

La commission chinoise de la Santé a également fait état de 508 nouveaux cas confirmés de contamination par le virus, tous à l'exception de neuf ayant été détectés dans la province centrale de Hubei, où l'épidémie est apparue en décembre. Ce chiffre national des nouvelles infections est en hausse par rapport à celui de lundi, qui était de 409.

Lire encore: Pour l’OMS, parler de pandémie est «prématuré»

Plusieurs provinces chinoises n'ont rapporté aucun nouveau cas depuis plusieurs jours et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé lundi que l'épidémie avait «plafonné» en Chine. Son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que le virus avait atteint son sommet entre les 23 janvier et 2 février dans ce pays et que le chiffre quotidien des nouveaux cas avait «diminué régulièrement depuis lors».

Toutefois Bruce Aylward, un expert de l'OMS qui dirige une mission conjointe OMS-Chine, s'est inquiété lundi des apparitions de la maladie dans d'autres pays «qui se multiplient avec des taux de croissance exponentiels».

Pour en avoir plus: Coronavirus: les marchés cèdent à la panique

Soixante cas en Corée du Sud

Les autorités sanitaires du voisin sud-coréen ont pourtant annoncé la plus faible progression enregistrée au cours des quatre derniers jours, avec 60 nouveaux cas de coronavirus. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies de la Corée du Sud, le pays a répertorié 893 cas au total. Il s'agit du niveau le plus important hors de Chine continentale, où le virus est apparu en décembre.

La forte présence de l'épidémie dans le pays a des répercussions sur les programmes interétatiques. La Corée du Sud et les Etats-Unis envisagent «de réduire» un exercice militaire conjoint prévu au printemps, ont indiqué lundi les ministres de la Défense des deux pays à l'issue d'une rencontre à Washington.

Le Sud-Coréen Jeong Kyeong-doo a précisé que 13 militaires sud-coréens avaient été diagnostiqués comme atteints du coronavirus, et que les permissions avaient été suspendues pour l'ensemble des forces armées du pays, avant de limiter les mouvements. La situation en Corée du Sud est «grave», a ajouté le ministre sud-coréen de la Défense, dont les propos étaient traduits.

Lire également: Même s’il n’y a fait aucune victime, Covid-19 est déjà en Suisse

Les Mondiaux par équipes de tennis de table, initialement prévue du 22 au 29 mars dans la ville sud-coréenne de Busan, ont été reportés à juin, a annoncé mardi dans un communiqué la Fédération internationale.

Décès d'une quatrième personne du paquebot Diamond Princess

Un homme de plus de 80 ans issu du paquebot de croisière Diamond Princess, placé en quarantaine au Japon en raison du coronavirus, est décédé, ont rapporté mardi les médias japonais. Il s'agit du quatrième décès d'un passager de ce navire, alors que près de 700 personnes sorties de ce bateau à quai près de Yokohoma ont été déclarées positives au nouveau coronavirus.

Sur le même thème: Le Diamond Princess, bouillon de culture de coronavirus

D'après le site du quotidien Yomiuri Shimbun, il avait contracté le coronavirus, mais on ne sait pas cependant avec certitude si c'est la cause de son décès. Le ministère de la Santé, contacté par l'Agence France-Presse (AFP), n'était pas en mesure de confirmer ce cas dans l'immédiat.

Quelque 3700 personnes (passagers et membres d'équipage) avaient embarqué à bord du Diamond Princess pour une croisière qui a tourné court quand un des voyageurs, débarqué à Hongkong, a été confirmé positif.

Retrouvez nos principaux articles sur le virus