Wang Li (le nom a été changé) se sent bien: elle ne risque plus d’attraper le Covid-19. Il y a deux mois, alors que l’épidémie n’était toujours pas maîtrisée à Wuhan, elle a fait partie des premiers patients au monde à recevoir un vaccin expérimental. Comme elle, 108 personnes ont participé à la phase 1 d’un programme de test d’un vaccin développé par des scientifiques de l’armée chinoise, en collaboration avec l’entreprise CanSino Biologics. Au total, 105 de ces cobayes humains ont développé des anticorps deux semaines après l’injection, sans effets secondaires graves, d’après un article publié dans la revue médicale The Lancet le vendredi 22 mai. Un premier succès pour la recherche chinoise. Le vaccin est déjà en deuxième phase de test sur une population plus importante.

Lire aussi:  Les Chinois sommés de serrer les rangs