Vingt-quatre heures après, les experts de la santé globale et les milieux de l’industrie pharmaceutique n’en revenaient toujours pas. La décision annoncée mercredi par la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, de lever les brevets sur les vaccins anti-covid a eu l’effet d’une bombe. Elle pourrait marquer un tournant dans la lutte contre la pandémie. Elle résonne en tout cas fortement dans un pays comme l’Inde qui a, pour la seule journée de jeudi, enregistré plus de 400 000 nouvelles infections et 4000 morts.

Lire: Lawrence Gostin: «Bill Gates est du mauvais côté de l’histoire en refusant d’assouplir les règles de propriété intellectuelle pour les vaccins»