Les critiques pleuvent. Accusé de se montrer trop complaisant envers la Russie, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a été violemment pris à partie par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui est allé récemment jusqu’à évoquer l’«autodestruction» de l’organisation genevoise. Responsable des activités de protection au sein de l’organisation, Christian Cardon ne cache pas une certaine exaspération au sein du CICR. Il s’en explique.