Ce moment d’histoire est devenu pour elle un boulet. Candidate déclarée à l’élection présidentielle française depuis ce week-end, Christiane Taubira dit, presque trente ans après, «avoir rapidement pris ses distances avec les manières politiques de Bernard Tapie», grâce auquel elle fut élue au Parlement européen en 1994 sur la liste «Energie radicale».