Aller au contenu principal

Chronologie: une année dans les marges de la pandémie


Retour sur douze événements qui ont marqué 2020, en Suisse et dans le monde... Abstraction faite du coronavirus

  • Les Jeux olympiques de la jeunesse à Lausanne

    La sixième édition des JOJ s'est déroulée dans la capitale vaudoise du 9 au 22 janvier. Les organisateurs et les sportifs qui y participent estiment à l'unanimité que le succès est total, grâce notamment à l'ancrage régional de la manifestation. Une réussite qui pourrait inspirer les organisateurs des jeux olympiques de Pékin 2022, Paris 2024 et Milan-Cortina 2026.

    Lire: L'esprit de Lausanne 2020 nourrira les Jeux olympiques

  • Tidjane Thiam démissionne

    Le patron de Credit Suisse était l'un des visages les plus connus de la finance mondiale, il est contraint de quitter la direction de la banque en février à la suite d'un scandale lié à des filatures d’anciens employés. Deux semaines plus tard, le 20 février, c'est son homologue chez UBS, Sergio Ermotti, qui annonce son départ après neuf ans à la tête de l'établissement.

  • Harvey Weinstein condamné

    Le producteur hollywoodien, dont la dénonciation pour harcèlement en octobre 2017 aura marqué le début du retentissement mondial de #MeToo, est condamné à 23 ans de prison moins de trois ans plus tard. Alors âgé de 67 ans, Harvey Weinstein, qui n'a jamais admis autre chose que des relations consenties, est reconnu coupable de viol et d'agression sexuelle.

    Lire: Une nouvelle ère, post-Weinstein

  • Enfin un gouvernement en Israël

    Après trois scrutins ne donnant pas d'issue claire, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et son opposant, l'ex-chef de l'armée Benny Gantz, créent la surprise en décidant de se partager le pouvoir – sur trois ans. L'accord prévoit le maintien de Benjamin Netanyahou au poste de premier ministre pendant 18 mois, suivi de 18 mois pour Benny Gantz. Mais des tensions réapparaissent rapidement entre les deux hommes, et à la suite de l'incapacité du parlement de s'entendre sur un budget en décembre, le pays a désormais rendez-vous en mars... pour les quatrièmes législatives en deux ans.

  • George Floyd meurt aux mains de la police

    Dans une rue de Minneapolis, George Floyd, un quadragénaire noir américain, meurt asphyxié, maintenu de longues minutes sous le genou d'un policier blanc. Filmée par un passant, la vidéo de l'évènement, où on l'entend dire: «Je ne peux pas respirer», fait le tour du monde et déclenche des manifestations d'une ampleur inédite depuis les années 1960. Sous la bannière «Black Lives Matter», la rue réclame des réformes contre la violence policière et la fin des inégalités raciales.

  • La Chine s'impose à Hongkong

    En dépit d’un tollé international, les autorités chinoises promulguent leur loi sur la sécurité nationale à Hongkong, sans que son contenu n’ait été divulgué aux 7,5 millions d'habitants du territoire, ni à son parlement, ni à son gouvernement. Le texte, qui réprime le «séparatisme», le «terrorisme», la «subversion» et la «collusion avec des forces extérieures et étrangères», vise à contrôler l'opposition dans l'ex-colonie britannique secouée depuis des mois par des manifestations monstres contre le pouvoir central.

  • Pierre Maudet est exclu du PLR

    Un choix «clair et lourd», selon le président du parti Bertrand Reich. Le comité directeur du PLR genevois décide d’exclure du parti le conseiller d’Etat en exercice Pierre Maudet. Ce dernier se débat dans les filets de la justice depuis deux ans, notamment en raison d'un voyage controversé à Abu Dhabi en 2015. Fin octobre, Pierre Maudet perd la direction de son département en raison de problèmes managériaux et relationnels. Il démissionne du gouvernement dans la foulée, tout en se déclarant candidat à sa propre succession.

    Nos principaux articles sur l'affaire Maudet

  • Beyrouth sous le choc

    Une gigantesque explosion détruit le port de Beyrouth et ravage des quartiers entiers de la capitale libanaise. La déflagration déclenchée par un incendie dans un hangar abritant des tonnes de nitrate d'ammonium entreposées sans précaution, fait plus de 200 morts et au moins 6500 blessés. L'économie du Liban est à terre.

  • La voie bilatérale plébiscitée

    L’initiative de l’UDC dite «de limitation», qui voulait résilier l’accord sur la libre-circulation des personnes, a été clairement rejetée par 61,7% des votants. La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter triomphe. Ce jour-là, les Suisses plébiscitent également l'introduction d'un congé paternité de 10 jours et acceptent de justesse l'achat de nouveaux avions de combat.

    Lire: La Suisse veut renégocier l’accord avec l’UE

  • La guerre éclate dans le Haut-Karabakh

    Depuis fin septembre, des combats violents opposent les forces de l'Azerbaïdjan et celles du Nagorny Karabakh, enclave à majorité arménienne disputée depuis des décennies. L'Arménie accuse la Turquie d'envoyer des mercenaires de Syrie pour soutenir les forces azerbaïdjanaises. Bakou affirme que des Arméniens issus de la diaspora combattent au Karabakh. A l'issue de six semaines de combats, et plus de 5000 morts, un cessez-le-feu est signé en novembre sous l'égide du Kremlin. Il consacre la victoire de l'Azerbaïdjan et lui accorde d'importants gains territoriaux.

  • Joe Biden et Kamala Harris sont élus

    L'ancien vice-président Joe Biden et sa colistière Kamala Harris, qui sera la première vice-présidente de l'histoire des Etats-Unis, remportent l'élection américaine avec plus de 7 millions de voix d'avance sur Donald Trump. Le décompte, au terme duquel Joe Biden est crédité de 306 Grands électeurs contre 232 à son rival, dure plusieurs longues journées. Depuis, le président sortant n'a eu de cesse de contester ce résultat.

    Notre parcours du pays en politique, économie, culture: L'Amérique et nous

  • Brexit: we have a deal

    Après dix mois de négociations harassantes, l'Union européenne et le Royaume-Uni annoncent à la veille de Noël un accord historique sur leur future relation commerciale. Ce divorce à l'amiable, obtenu à l'arraché dans les dernières heures, scelle près d'un demi-siècle de mariage houleux entre les deux partenaires. Quatre ans et demi après le référendum de juin 2016 sur le Brexit, l'aboutissement de ces discussions permet aux deux parties de s'épargner un «no deal» aux lourdes conséquences économiques.

    Plonger dans notre dossier consacré au Brexit

Textes: Le Temps, ATS, AFP.

Images: Keystone, AFP, Reuters.