L’incident a eu lieu vendredi soir, non loin de Kunduz, lorsqu’un véhicule blindé allemand, en route pour relever des troupes engagées depuis la matinée dans des combats près de Chahar Dara, a ouvert le feu sur un véhicule civil qui approchait de la patrouille. Cinq soldats afghans à bord du véhicule ont été tués, selon le commandement allemand. L’incident a eu lieu à la suite de graves accrochages entre forces allemandes et talibans qui ont fait au moins trois tués et huit blessés dans les rangs allemands.

Militaire tué dans le sud

Egalement vendredi, un soldat de l’OTAN a été tué par une bombe artisanale. Au total, 144 militaires étrangers sont décédés en Afghanistan depuis le début de l’année, presque le double de celui observé au premier trimestre 2009. Ce bilan est de loin le plus lourd en aussi peu de temps en huit ans de guerre.

L’explosion dans laquelle le soldat de l’OTAN a été tué est intervenue dans le sud, explique la force de l’OTAN (ISAF) dans un communiqué reçu samedi, sans rendre publique ni l’identité, ni la nationalité de la victime.

Quelque 128 000 militaires

Les bombes artisanales sont de loin la cause la plus fréquente de décès dans les rangs des quelque 128 000 soldats des forces internationales en Afghanistan, dont les deux tiers sont américains.

La quasi-totalité des 144 soldats décédés depuis début 2010, selon un décompte de l’AFP basé sur les chiffres du site indépendant icasualties.org, ont été tués par des engins explosifs des talibans ou dans des échanges de tirs. Selon icasualties.org, 78 soldats étrangers au total avaient été tués en Afghanistan au premier trimestre 2009.