Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Claude Guéant.
© CAROLINE BLUMBERG

France

Claude Guéant, maître espion?

Le député qui l’a battu aux législatives de 2012 aurait été espionné par les services secrets français, selon Le Monde

C’est une histoire sombre d’écoutes et de filatures dont l’ancien ministre français de l’intérieur Claude Guéant se serait bien passé. Même s’il nie toute implication, l’ancien secrétaire général de l’Elysée - devenu avocat depuis 2012 – se retrouve en au centre d’une nouvelle affaire politique révélée mardi par Le Monde.

D’après le quotidien, l’actuel organisateur des primaires présidentielles de la droite, le député «Les Républicains» (ex-UMP) Thierry Solère, élu à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), aurait été suivi de près par le renseignement extérieur français, la DGSE, lors de sa campagne législative de juin 2012 qui le vit s’opposer à… Claude Guéant. Ce dernier, haut fonctionnaire jamais élu, lorgnait à l’époque sur une circonscription acquise à la droite, dans ce département de la banlieue ouest de Paris dont Nicolas Sarkozy fut longtemps le patron politique.

Pour avoir alors maintenu sa candidature contre la volonté de l’Elysée, Thierry Solère avait été exclu de l’UMP. Ce qui ne l’avait pas empêché de remporter le scrutin de 334 voix, fort de son implantation locale et malgré les pressions, privant ainsi Claude Guéant d’une immunité parlementaire qui lui aurait été fort utile. Depuis l’accession de François Hollande à la présidence de la République, celui-ci a en effet été d’une part condamné à deux ans de prison avec sursis dans une affaire de primes en liquide au ministère de l’intérieur, puis d’autre part mis en examen le 23 février dernier pour «complicité de favoritisme» dans les attributions contestées de sondages par l’Elysée, hors de tout appel d’offres.

Les liens étroits qui unissaient Claude Guéant à Nicolas Sarkozy relancent les soupçons sur les manœuvres de ce dernier, lui aussi en prise avec la justice qui lui reproche, entre autres, le financement illégal de sa campagne perdue de 2012.

Preuve que Thierry Solère ne représentait pas un danger pour la sécurité nationale, susceptible de justifier sa surveillance par la DGSE, il a été réhabilité après son élection par Nicolas Sarkozy, devenu président des Républicains. Lequel lui a confié la responsabilité clef d’organiser, les 20 et 27 novembre prochains, la désignation du candidat des «Républicains» pour l’élection présidentielle de mai 2017. Les allégations du Monde ont été aussitôt rejetées par Claude Guéant pour qui ce type d’actions est «contraire à ses principes». «Jamais je n’ai fait de demandes à qui que ce soit» se défend-il.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a