La chaîne de télévision américaine d'information continue CNN a commencé lundi à diffuser des enregistrements vidéo inédits du réseau terroriste Al-Qaida. Ces images proviendraient, selon CNN, d'un important lot de 250 cassettes récupéré par l'un de ses journalistes basés en Afghanistan, Nic Robertson.

Les premiers extraits diffusés montrent des militants présumés d'Al-Qaida s'entraînant au kidnapping, au détournement de véhicules et au maniement de TNT et de substances présentées comme des armes chimiques. «Parmi les scènes les plus effrayantes se trouvent celles montrant des tests de gaz toxiques sur trois chiens», affirme la chaîne de télévision. «Ces images dérangeantes montrent l'agonie des animaux, enfermés et sans défense.»

Sur d'autres cassettes apparaissent Oussama Ben Laden, le commanditaire supposé des attentats du 11 septembre 2001, filmé en 1998 avec sa garde rapprochée et en compagnie de journalistes étrangers. Un responsable américain a affirmé que, malgré leur caractère sensationnel, elles n'apportaient rien de nouveau. Toutes les cassettes, sauf une, seraient antérieures à la tragédie du World Trade Center. Elles ne prouvent en rien qu'Oussama Ben Laden serait toujours vivant, comme une rumeur l'avait laissé croire ce week-end.

L'histoire de ces enregistrements est floue. Selon Nic Robertson, qui témoigne sur le site Internet de la chaîne, une première cassette lui aurait d'abord été remise à Kaboul par sa plus ancienne source en Afghanistan. Invité à en visualiser d'autres, le journaliste aurait ensuite effectué voici deux semaines dix-sept heures de trajet pour mettre la main sur 250 bandes, dont 64 ont été envoyées à Atlanta, siège de CNN. Nic Robertson ne donne aucune information sur l'endroit où se trouvaient les cassettes et affirme ne pas avoir payé pour les obtenir. La chaîne a aussi diffusé des images d'anciens camps supposés d'Al-Qaida, dans l'est du pays, où auraient été enregistrés certains de ces films.

Le fait que ces images ne soient pas tombées plus tôt dans l'escarcelle des militaires américains qui quadrillent l'Afghanistan a de quoi étonner. Comment CNN aurait-elle pu doubler la CIA? «Parce qu'il y a plus de leurs journalistes sur le terrain et qu'ils sont mieux payés», répondait hier Bill Harlow, porte-parole de la CIA, interrogé par le New York Times. Selon le même quotidien, la chaîne devrait diffuser de nouveaux extraits dans les jours à venir.