Pour arriver à Yangambi, une petite ville au cœur de la forêt équatoriale de la province congolaise de la Tshopo à 100 kilomètres de Kisangani, la cinquième ville de la République démocratique du Congo, il faut faire un choix. Il y a une route, quasiment impraticable et sur laquelle seuls les motos-taxis osent s’aventurer; ou alors, on peut descendre le fleuve Congo en pirogue ou dans un bateau en bois, appelé ici le «baleinier». Venus pour préparer trois jours durant la prochaine Conférence des parties sur le climat (COP27) qui aura lieu en Egypte en novembre prochain, une centaine de scientifiques originaires de 28 pays ont eu quant à eux droit à un bateau-hôtel spécialement rénové et affrété par le Ministère congolais de l’environnement.