L'ancien secrétaire d'Etat du président républicain George W. Bush, Colin Powell, a apporté dimanche son soutien au candidat démocrate à la Maison-Blanche Barack Obama lors d'une interview sur la chaîne NBC, infligeant un sérieux revers au républicain John McCain.

Le général Powell a estimé dans l'émission politique Meet the Press que le sénateur noir de l'Illinois «remplissait les critères» pour diriger le pays, «en raison de sa capacité à inspirer, du caractère fédérateur de sa campagne, et parce qu'il tend la main à toute l'Amérique». «Je pense que ce serait un président réformateur. Pour cette raison, je vais voter pour Barack Obama», a déclaré Colin Powell, 71 ans, qui fut le premier Noir à occuper la fonction de chef d'état-major des forces armées américaines, pendant la première guerre du Golfe. «McCain [...] serait assez bon [...] mais nous avons besoin d'un changement de génération», a-t-il ajouté.

Colin Powell est le premier poids lourd de l'administration Bush à apporter son soutien officiel au candidat démocrate. L'équipe de campagne de Barack Obama a fait savoir que le sénateur de l'Illinois avait appelé Colin Powell pour le remercier de son appui: «M. Obama est impatient de recevoir ses conseils au cours des deux prochaines semaines et, si possible, au cours des quatre prochaines années.» Secrétaire d'Etat durant le premier mandat de George W. Bush (2001-2005), avocat de la guerre en Irak à l'ONU avant de dénoncer les «mensonges» qui ont entraîné les Etats-Unis dans cette guerre, Colin Powell n'a cessé de prendre ses distances avec l'administration républicaine tout en refusant de rompre les ponts avec sa famille politique.

«J'ai toujours admiré et respecté le général Powell. Nous sommes amis de longue date. Ce n'est pas une surprise», a réagi hier après-midi John McCain. A la traîne dans les sondages, le républicain a évoqué l'éventualité de sa propre défaite, lors d'une interview sur la chaîne américaine Fox News. Interrogé pour savoir s'il avait envisagé la possibilité d'un échec le 4 novembre, John McCain a répliqué: «Oh! bien sûr. Je veux dire, je ne m'appesantis pas là-dessus. Mais, j'ai eu une vie merveilleuse. Je peux retourner vivre en Arizona, et représenter (mes administrés) au Sénat.»