Sur la grande avenue Eldorado qui mène de l’aéroport au centre de Bogota, la capitale colombienne, Christophe Colomb et la reine espagnole Isabelle la Catholique n’accueillent plus les visiteurs. Le socle de leurs deux statues monumentales en bronze est vide. Les autorités ont subrepticement déménagé ces deux symboles de la colonisation au petit matin du 11 juin, après deux jours de bras de fer avec des manifestants du peuple indigène Misak qui comptaient bien les déboulonner.