Cela fait maintenant dix jours que la Colombie manifeste contre la politique du président Ivan Duque (droite). Ni le troisième pic de la pandémie de Covid-19, ni la répression brutale des mobilisations, ni l’appel au dialogue très tardif du gouvernement ne freinent le ras-le-bol de la population, qui défile dans tout le pays depuis le 28 avril.