Avec l’intervention d’un juge fédéral, la bataille texane pour interdire la plupart des avortements, y compris en cas de viol ou d’inceste, se durcit. Le gouvernement Biden, déterminé à protéger les cliniques texanes qui pratiquent des interruptions volontaires de grossesse, a remporté une victoire mercredi: grâce à son recours, elle a obtenu le blocage de la loi controversée entrée en vigueur le 1er septembre. Mais la décision peut encore faire l’objet d’un appel.