Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les raids aériens du régime syrien ont repris sur la Ghouta orientale ce mardi 27 février 2018.
© AFP PHOTO/STRINGER

Guerre

Les combats ont repris en Syrie, malgré la trêve

L’ONU a confirmé mardi la reprise des combats dans la Ghouta orientale, proche de Damas, malgré l’annonce par Moscou d’une trêve humanitaire quotidienne

Des bombardements du régime syrien sur la Ghouta orientale ainsi que des tirs de roquettes en provenance de l’enclave rebelle ont eu lieu mardi, ont rapporté une ONG et l’agence syrienne Sana.

«Le régime syrien a lancé depuis 9h00 neuf attaques au total, dont six obus d’artillerie, deux barils d’explosifs et un raid aérien», a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Selon cette ONG proche de l’opposition à Bachar el-Assad, un premier civil, un enfant, a également été tué dans la Ghouta orientale depuis l’entrée en vigueur de la trêve annoncée par la Russie.

Lire à ce propos: En Syrie, une trêve humanitaire décrétée par Moscou entre en vigueur

L’agence officielle Sana a, de son côté, fait état de tirs de roquettes par les rebelles visant les couloirs humanitaires au niveau du camp d’Al-Rafidain, dans le but d’empêcher les civils de quitter la région, selon Sana.

L’ONU a confirmé la reprise des combats. «Nous constatons que les combats continuent alors que je vous parle, ce qui rend impossible» l’envoi de convois d’aide, a déclaré Jens Laerke, porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) à Genève.

Semblant de normalité

Dans la matinée, la situation avait brièvement retrouvé un semblant de normalité, à la suite d’une nuit relativement calme, d’après des correspondants de l’AFP. Des habitants terrés dans des sous-sols avaient quitté leur abri, pour la première fois en dix jours, pour inspecter leur maison et s’approvisionner en nourriture.

La pause humanitaire est censée être appliquée quotidiennement pendant cinq heures, entre 09h00 et 14h00 locales, sur ordre de Moscou, l’allié du régime syrien. Elle intervient alors que le régime syrien, soutenu par la Russie, a lancé le 18 février une offensive d’une intensité rare, ayant fait plus de 560 morts parmi les civils, dont plus de 140 enfants.

Lire aussi: Dans la Ghouta orientale, «même les animaux ont disparu des rues»

Le porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tarik Jasarevic, a pour sa part déclaré aux journalistes que son agence avait une liste de 1000 personnes attendant une évacuation médicale de la Ghouta orientale, dont 600 dans un état «modéré à grave».

Assiégés depuis 2013, la Ghouta orientale et ses quelque 400 000 habitants subissent, en sus des bombardements, une pénurie de nourriture et de médicaments.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a