Des affrontements armés opposent depuis vendredi les tribus sudistes Dinka Ngok et nomades arabes Misseriya dans un secteur situé près du Bahr al-Arab – ou rivière Kiir – à l’intérieur de l’enclave d’Abyei, une région revendiquée par le Nord et le Sud-Soudan, et leurs alliés tribaux respectifs.

«Ils nous ont attaqué trois fois jusqu’à présent et nous nous attendons à d’autres attaques aujourd’hui. Au cours de ces trois attaques, les Misseriya ont tué entre 20 et 22 Dinka», a déclaré l’administrateur en chef de la région contestée d’Abyei, le sudiste Deng Arop Kuol.

Les Misseriya, des nomades qui migrent chaque année pendant la saison sèche vers Abyei en quête de pâturage et d’eau pour leur bétail, ont de leur côté accusé les Dinka Ngok d’avoir ouvert le feu en premier.

«Treize Misseriya ont été tués depuis vendredi et 38 blessés», a déclaré Hamid al-Ansari, un des chefs Misseriya.

Les Casques bleus de la mission de paix de l’ONU au Soudan (Unmis) ont envoyé une patrouille afin d’évaluer la situation sur le terrain, selon le porte-parole de la mission Kouider Zerrouk.