Publicité

Commentaire. Une chance historique manquée

La tentative du PDC de se forger une nouvelle identité rassembleuse

La tentative du PDC de se forger une nouvelle identité rassembleuse semble avoir échoué. L'esprit que la future présidente Doris Leuthard a tenté d'insuffler dans la nouvelle charte du parti s'est perdu en route. Passé à la moulinette de la consultation interne, le document final est insipide. Il ne découle d'aucun projet de société ou d'une conception de l'homme clairement identifiables. Chacun fruit de compromis que l'on devine laborieux, les paragraphes se succèdent, sans parvenir à former un tout cohérent. Le programme du parti a, lui aussi, été purgé de toute audace.

Doris Leuthard eût pu faire le choix de résister. D'imposer un cap, son cap, en dépit des résultats – prévisibles – de la consultation interne. En faire une condition au maintien de sa candidature à la présidence du parti – que personne d'autre n'a le courage de convoiter. Cela aurait sans doute provoqué des départs, peut-être même une scission. Mais l'abcès aurait enfin été crevé. Le PDC aurait enfin eu les coudées franches pour repartir sur une base assainie.

En optant pour la prudence, Doris Leuthard ne s'est facilité la tâche qu'à très court terme. La voilà condamnée à gérer un assemblage hétérogène et imprévisible, que seul le poids de l'histoire unit. L'avenir dira si son indéniable charisme suffira pour réussir là ou tant d'autres ont échoué avant elle depuis dix ans. Une occasion aussi favorable de clarifier la situation du PDC ne se représentera en tout cas pas de sitôt.