■ Des compétitions sportives reportées

Le match du Tournoi des six nations entre l’Irlande et l’Italie, prévu le 7 mars à Dublin, a été reporté à une date ultérieure en raison de l’épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi la fédération irlandaise de rugby après une réunion avec le ministère irlandais de la Santé.

«Nous allons immédiatement commencer à travailler avec nos partenaires des Six Nations pour examiner la possibilité de reprogrammer le match», a annoncé la fédération dans un communiqué. Mardi, les autorités sanitaires irlandaises avaient recommandé l’annulation du match en raison du risque de propagation de l’épidémie due au nouveau coronavirus.


■ Les nouveaux cas à l’étranger ont dépassé mardi ceux en Chine

Le nombre de nouveaux cas de coronavirus à l’étranger a dépassé mardi pour la première fois le nombre de nouveaux diagnostics le même jour en Chine, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mercredi à Genève, son directeur général a répété qu’il fallait être prudent avant de considérer que le covid-19 est une pandémie.


■ Aux Etats-Unis, les critiques de Donald Trump

Aux Etats-Unis, jusqu'ici relativement épargnés, le président Donald Trump a prévu de s'exprimer sur le coronavirus à minuit (heure suisse). Il a déjà accusé ses opposants démocrates et certains médias de noircir le tableau et d'affoler les marchés, alors que les autorités sanitaires américaines ont pourtant dit s'attendre à une propagation aux Etats-Unis.


■ Le premier cas de coronavirus en Amérique Latine

Des tests effectués par le gouvernement brésilien ont révélé le premier cas d’infection au coronavirus dans le pays. Il s’agit d’un homme de 61 ans qui est revenu à Sao Paulo après un séjour en Italie. C’est le premier cas confirmé d’infection au coronavirus Covid-19 en Amérique Latine.

Retrouvez  les principales actualités sur le virus concernant la Suisse


■ En Italie, les masques se vendent à prix d'or

Dans la Péninsule, certains profitent de la crise: masques et gels désinfectants se vendent désormais à prix d'or, ce qui a conduit la police à saisir documents et données informatiques chez Amazon et eBay.

«Super nouvelle! C'est une honte nationale de spéculer sur la peau des Italiens», s'est félicité le président de l'Union nationale des consommateurs Massimiliano Dona.


■ Un premier mort français

Un premier Français est mort après avoir été infecté par le nouveau coronavirus, dans la nuit de mardi à mercredi à Paris, a annoncé mercredi le ministère de la Santé, selon lequel il s’agit d’un enseignant de l’Oise de 60 ans.

Il avait été «testé en urgence hier [mardi] à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans un état gravissime et est décédé dans la nuit», a annoncé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Un précédent patient était déjà décédé en France, un touriste chinois de 80 ans. Il n’avait pas séjourné dans une zone considérée comme à risque avant de développer des symptômes du Covid-19.


■ Nouveaux pays européens touchés

Le virus est présent depuis mardi dans plusieurs nouveaux pays européens: l’Autriche, la Croatie, la Macédoine du Nord et la Grèce.

Lire aussi: Patient zéro, super-propagateur et taux de transmission: le point sur les interrogations actuelles autour de la propagation du coronavirus


■ En Corée du Nord, une batterie de mesures «extraordinaires» contre le coronavirus

Des consignes d’hygiène martelées par les haut-parleurs, des diplomates confinés dans leur ambassade, des médias officiels ordonnant une «obéissance absolue»… Pyongyang a déployé un arsenal de mesures «extraordinaires» pour se protéger de l’épidémie de coronavirus. L’habituel contrôle très étroit de la population a encore été renforcé pour faire face au virus.

Les autorités nord-coréennes ont ainsi été promptes à fermer les frontières avec la Chine et la Russie, une stratégie d’isolement qui est, selon les diplomates et les experts, la meilleure pour protéger un pays dont les infrastructures de santé sont notoirement défaillantes.

Retrouvez  tous nos articles consacrés au coronavirus