Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

fiscalité

«Je comprends la politique fiscale que Barack Obama souhaite mener»

Président de la Confédération et chef du Département fédéral des finances, Hans-Rudolf Merz répond au «Temps» et relativise l’offensive du président américain en matière de fiscalité.

Barack Obama a sonné la charge. En annonçant que les Etats-Unis allaient combattre l’évasion fiscale non seulement dans le domaine financier et bancaire, mais aussi celle effectuée par les entreprises, le président américain frappe fort. Rejoignant en ce sens le bouillant démocrate Carl Levin, il entend récolter quelque 210 milliards de revenus supplémentaires en dix ans.

Hébergeant de nombreuses entreprises américaines, la Suisse est aussi concernée par cette nouvelle offensive. Aujourd’hui, le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz était en visite à l’Université de Genève pour présenter aux étudiants de droit administratif et fiscal les projets de réformes fiscales du Département fédéral des finances. Répondant aux questions du Temps, Hans-Rudolf Merz relativise la charge d’Obama: «Il ne s’agit pas d’une attaque spécifique contre la Suisse. Le président Obama entend mener une politique d’ouverture en matière de fiscalité. C’est tout à fait attendu. Il souhaite agir comme l’Union européenne en élargissant la fiscalité de l’épargne. Je comprends tout à fait cette démarche.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a