La chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, a «condamné» les attentats suicide à Moscou. «La Haute représentante» européenne pour les Affaires étrangères «condamne l’attaque à Moscou» et «tient à exprimer la solidarité de l’UE aux autorités russes», a déclaré son porte-parole à l’AFP.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a exprimé ses «sincères condoléances et sa solidarité au président russe Dmitri Medvedev, au Premier ministre Vladimir Poutine et aux familles» des victimes. «L’UE se tient résolument aux côtés de la Russie pour contrer le terrorisme sous toutes ses formes», a-t-il ajouté dans un message lu par sa porte-parole Pia Ahrenkilde.

Le président du Parlement européen Jerzy Buzek avait auparavant «totalement» condamné le double attentat, estimant que le terrorisme n’est «jamais justifié». Le Parlement européen «offre son plein soutien aux autorités russes dans leur enquête et nous appelons à traduire en justice les responsables (des attentats) dès que possible», a ajouté M. Buzek.

Le gouvernement espagnol, qui assure la présidence tournante de l’UE, a exprimé pour sa part sa «condamnation la plus énergique» des attentats. «Dans ces moments de profonde tristesse et de consternation, le gouvernement espagnol veut transmettre ses plus sincères condoléances et sa profonde solidarité aux familles des victimes, au gouvernement et au peuple russe», a ajouté le ministère des Affaires étrangères à Madrid.

En Grande Bretagne, «le Premier ministre Gordon Brown a envoyé un message de condoléances et de soutien au président russe. Il a été «consterné» par les images en provenance de Moscou», a déclaré le porte-parole lors d’un point de presse quotidien. «Il n’y aura jamais aucune justification pour de tels actes», a-t-il ajouté.

«Au nom de l’Otan, je condamne avec force les attaques terroristes survenues aujourd’hui à Moscou. «Rien ne peut justifier de telles attaques contre des civils innocents», a déclaré de son côté le secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen.

Enfin aux Etats-Unis, le président Barack Obama a aussi condamné lundi les attentats. «Le peuple américain est solidaire du peuple russe pour s’opposer à l’extrémisme violent et aux attentats terroristes ignobles qui montrent un tel mépris de la vie humaine, et nous condamnons ces actes atroces», a réagi M. Obama dans un communiqué. Il fait part de ses «plus profondes condoléances» au peuple russe pour «de terribles blessures et pertes en vies humaines».