Le Sénat a approuvé à l’unanimité le projet de loi avant que la Chambre des représentants ne donne son feu vert, avec 421 voix contre six.

Ce projet de loi, qui a fait l’objet de négociations entre les deux chambres du Congrès, doit désormais être signé par le président Barack Obama pour entrer en vigueur.

Le chef de la Maison-Blanche a annoncé mardi une nouvelle série de sanctions américaines contre les secteurs iraniens de l’énergie, de la pétrochimie et des finances, afin d’inciter Téhéran à renoncer à son programme nucléaire controversé.

La République islamique est soupçonnée par l’Occident de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert de son programme nucléaire civil. Téhéran dément et assure que son programme atomique est destiné uniquement à produire de l’électricité.