Il a juste traversé le palais des congrès de Manchester en quelques instants d’un pas pressé, entouré de ses assistants. Suffisamment quand même pour que la clameur monte spontanément et que les applaudissements se déclenchent.

Au congrès annuel du parti conservateur, qui se conclut ce mercredi à Manchester, Boris Johnson est une star. La base militante des Tories est presque entièrement acquise à la cause du premier ministre britannique. «C’est un vrai leader, un meneur», s’enthousiasme Colin Peter, membre du parti depuis 32 ans et conseiller municipale d’Hemel Hempstead, à quarante kilomètres de Londres. «Comme Trump, c’est quelqu’un qui a de la trempe. Pas comme tous ces politiciens, à qui on ne peut pas faire confiance.» Jill Clough se félicite: «Il y a tellement plus d’énergie à cette conférence que l’année dernière», c'est à dire quand Theresa May était première ministre.