Le Conseil des droits de l’homme vient d’administrer un véritable camouflet aux Occidentaux. Par 19 voix contre, 11 abstentions et 17 voix pour, l’organe onusien a refusé une proposition imaginée par les Américains et soutenue par les Européens, le Canada et la Turquie pour organiser un débat sur la situation du Xinjiang lors de la prochaine session du CDH. Il n’était pas question de résolution sur la Chine, mais une approche procédurale pour qu’une vraie discussion ait lieu sur les graves violations des droits humains envers la minorité ouïgoure établies par un rapport récemment publié par le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme.