Le Conseil de sécurité a décidé lundi à l’unanimité, y compris la Russie qui soutient le régime de Bachar el-Assad, de déployer des observateurs onusiens à Alep pour y superviser les évacuations et évaluer la situation des civils.

Lire aussi: L’évacuation d’Alep-Est a repris

L’adoption de cette résolution, proposée par la France, marque le premier signe d’unité depuis des mois entre les grandes puissances mondiales aux prises avec un conflit qui a déjà fait plus de
310 000 morts depuis mars 2011.

Par ailleurs, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a annoncé sur Twitter que 12 000 civils ont déjà quitté les quartiers rebelles d’Alep.