Nouveau coup dur pour le premier ministre britannique Boris Johnson. Son parti conservateur a subi, vendredi, deux défaites cuisantes lors d'élections législatives partielles, notamment dans une circonscription du sud-ouest de l'Angleterre détenue par les Tories depuis plus d'un siècle.

Lire aussi: Une fois de plus, Boris Johnson a survécu

Les conservateurs ont perdu ce siège de Tiverton et Honiton au profit des libéraux-démocrates centristes, et la circonscription de Wakefield (nord de l'Angleterre) a été récupérée par le principal parti d'opposition, le Parti travailliste.