La Convention a été adoptée à Oslo le 18 septembre 1997 et ouvert à la signature à Ottawa les 3-4 décembre suivants. Ses buts principaux sont:

L'interdiction d'utiliser, développer, produire, acquérir ou commercialiser des mines antipersonnel.

La destruction des stocks dans un délai de quatre ans après ratification.

Le déminage des zones minées dans un délai de dix ans après ratification.

Fournir une assistance aux victimes.

La Campagne internationale pour l'interdiction des mines et sa coordinatrice, Jody Williams, ont reçu le prix Nobel pour leur détermination à promouvoir la Convention.