Joe Biden avait fini son discours depuis dix minutes quand Wavel Ramkalawan est monté à la tribune. Le président des Seychelles, 98 000 habitants et 115 îles, a pris la place occupée quelques instants auparavant par l’homme le plus puissant de la planète. Sous l’immense chapiteau installé à Glasgow pour la COP26, il l’a interpellé, lui et les quelque 120 chefs d’Etat et de gouvernement qui avaient fait le déplacement en Ecosse. «Je parle en tant que garçon des îles qui fait face à la réalité. […] Leaders: quand allez-vous passer des mots à l’action? Quand est-ce que vous allez arrêter de faire des promesses vides?» Dans le scénario actuel de la montée du niveau des mers, son archipel risque d’être réduit à seulement 50 îles, rappelle-t-il.