Tout un symbole. La conférence des Etats parties à la Conférence des Nations unies sur le changement climatique à Glasgow s’est achevée, samedi soir, sur une ultime reculade. Après deux semaines de négociations harassantes, les délégués de près de 200 Etats voyaient enfin le bout du tunnel après la prolongation des discussions au-delà de l’échéance de vendredi et après plusieurs courtes nuits pour arracher un compromis. Alors que les délégués pensaient toucher au but, l’Inde a introduit un amendement de dernière minute sur la question cruciale des énergies fossiles.