«Les forces armées de la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) sont prêtes à faire face à toute provocation», a déclaré le général Ri Yong-Ho, chef d’état major des forces nord-coréennes cité. «Elles mobiliseront tous les moyens y compris la dissuasion nucléaire si les impérialistes américains et les marionnettes bellicistes sud-coréennes osent pénétrer dans l’espace aérien, les eaux territoriales et le territoire inviolables de la RPDC ne serait ce que de 0,001 millimètre», a-t-il dit.

Il a affirmé qu’actuellement dans la péninsule coréenne «la situation était grave» à cause de la Corée du Sud et de son allié les Etats-Unis, qu’il a accusés de vouloir la guerre. L’armée sud-coréenne a mis en cause la Corée du Nord dans le naufrage d’un de ses navires militaires, affirmant que la corvette avait été coulée par une torpille tirée par un sous-marin nord-coréen.

La corvette avait coulé le 26 mars après une mystérieuse explosion qui l’avait brisée en deux au large de l’île de Baengnyeong, près de la frontière maritime avec la Corée du Nord. Quarante-six marins avaient péri.

Auparavant, Séoul n’avait pas directement mis en cause la Corée du Nord, laquelle a nié toute implication. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a déclaré vendredi à Tallinn qu’elle espérait qu’»aucune action ou erreur» ne déclencherait une nouvelle guerre entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.