La Corée du Nord a procédé lundi à de nouveaux tirs de missiles ou roquettes de courte portée qui ont plongé dans la mer, a annoncé un responsable militaire sud-coréen, dans un contexte de tensions grandissantes sur la péninsule.

Un responsable de l’état-major interarmées a précisé que quatre projectiles avaient été tirés à proximité de la ville de Hamhung, dans l’est, peu avant 15h20 (7h20 en Suisse) et s’étaient abattus en mer du Japon, également appelée mer Orientale. Il n’a pas donné de précision sur le type de missile qui a été tiré.

Souci du Conseil de sécurité

Pyongyang avait déjà tiré vendredi deux missiles balistiques de moyenne portée. Le Conseil de sécurité avait «condamné fermement» ces tirs, les qualifiant de «violation flagrante» des résolutions de l’ONU.

Le climat sur la péninsule n’a eu de cesse de se détériorer depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen début janvier, qui a été suivi le 7 février par un tir de fusée largement considéré comme un test déguisé de missile balistique à longue portée par la Corée du Nord.

Nouvelles sanctions contre Pyongyang

Le Conseil de sécurité y a répondu au début du mois par une nouvelle volée de sanctions contre le régime le plus isolé au monde.

Les tensions sont encore montées ces dernières semaines avec le lancement des manœuvres conjointes annuelles de la Corée du Sud et des Etats-Unis, auxquelles Pyongyang a répliqué par des tirs de missile et des menaces de frappes nucléaires. Séoul s’attend du reste à ce que Pyongyang conduise prochainement un cinquième essai nucléaire.

Lire aussi: Pyongyang menace Washington et Séoul