La Corée du Sud a enregistré pour la première fois en 2020 une baisse de sa population, avec un plus de décès que de naissances, a annoncé lundi le gouvernement. La douzième économie mondiale compte l'une des espérances de vie les plus longues et l'un des taux de natalité les plus bas, ce qui fait craindre une catastrophe démographique.

Au 31 décembre, la Corée du Sud comptait 51 829 023 personnes, soit 20 838 de moins que l'an passé, selon des chiffres publiés par le ministère de l'Intérieur. Le taux de natalité n'a pas cessé de chuter au cours des dernières années. Cette année, pour la première fois, le nombre de naissances a été inférieur au nombre de décès, 275 815 contre 307 764.

«Dans les régions où les infrastructures économiques, médicales et éducatives sont insuffisantes, cette crise de l'extinction s'aggrave», a souligné le ministère. Il a appelé à des «changements fondamentaux» des politiques gouvernementales, notamment en matière de protection sociale et d'éducation.

Contexte social ultra-compétitif

Selon des experts, ce phénomène a plusieurs origines, parmi lesquelles les frais d'éducation des enfants et la flambée des prix de l'immobilier. A ces deux facteurs s'ajoutent une société ultra-compétitive au sein de laquelle les emplois bien rémunérés sont difficiles à décrocher et des mères de familles qui peinent à mener de front vie professionnelle et vie familiale.

Depuis 2006, la Corée du Sud a consacré plus de 180 000 milliards de wons (135 milliards d'euros) pour encourager la natalité. Car selon les prévisions démographiques, en 2067, la population sud-coréenne ne devrait être que de 39 millions d'habitants et l'âge médian se situer à 62 ans.

Parmi la population, les réactions sont partagées: «La situation actuelle perdurera à moins que tous les ménages qui ont deux revenus aient les moyens d'élever leurs enfants sans souci», a estimé un habitant sur Twitter. Un autre a jugé que cette baisse de la population pouvait contribuer à réduire les émissions de carbone et le fossé entre les riches et les pauvres.

La Corée occupe le 27e rang mondial en termes de population et ses voisins, la Chine et le Japon, connaissent également un vieillissement rapide de leur population.