Deux cas du nouveau coronavirus chinois ont été «confirmés» en France, les premiers avérés en Europe, a annoncé vendredi soir la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Une multiplication des cas à l'étranger 

Le premier cas concerne un patient hospitalisé à Bordeaux (Sud-Ouest) et le deuxième à Paris, a précisé la ministre lors d’un point presse au Ministère de la santé, assurant que les autorités allaient faire tout leur possible pour «circonscrire» la propagation du virus.

Lire aussi: Coronavirus: plus de 40 millions de Chinois sont confinés

Au total, près de 900 personnes ont été contaminées, pour l’essentiel en Chine, dont 26 sont mortes, selon le dernier bilan officiel en date. Nombre de festivités pour le Nouvel An chinois samedi ont été annulées et des sites populaires ont été fermés aux visiteurs.

Lire également: Leo Poon: «Il s'agit d'un virus particulièrement létal»

Hors de Chine, les cas se multiplient: le premier cas en Corée du Sud est celui d’une Chinoise de 35 ans arrivée le 19 janvier à Séoul en avion de Wuhan. Un cinquantenaire qui travaillait à Wuhan a lui aussi été testé positif.

Un homme d’une trentaine d’années ayant séjourné dans la région de Wuhan a été hospitalisé non loin de Seattle (côte Ouest), où il était retourné le 15 janvier, ont annoncé le 21 janvier les autorités. Il avait contacté de lui-même les services de santé le 19 janvier, après l’apparition de symptômes. Son état est jugé satisfaisant. Un deuxième cas a été enregistré le 24 janvier, celui d’une sexagénaire arrivée de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago. «Elle se porte bien cliniquement», d’après les autorités sanitaires locales.