Russie

Le correspondant en Russie du «Temps» arrêté à Moscou 

Alors qu’il couvrait un rassemblement de soutien au journaliste Ivan Golounov libéré ce mardi, Emmanuel Grynszpan, correspondant en Russie pour «Le Temps», a été arrêté par la police russe à Moscou avant d’être relâché

«Je suis dans un bus de la police qui m’emmène au poste avec une vingtaine de manifestants.» Dans un e-mail adressé à la rédaction du Temps, Emmanuel Grynszpan, correspondant en Russie pour plusieurs médias francophones, a signalé son arrestation par les services de police à Moscou.

Il a finalement été relâché après avoir demandé un avocat et refusé de signer un protocole de police a-t-il précisé sur son compte Twitter.

Son interpellation suivait celle de plus de 200 manifestants, dont l’opposant au Kremlin Alexeï Navalny, arrêtés ce mercredi lors d’une marche à Moscou en soutien au journaliste Ivan Golounov, injustement accusé de trafic de drogue avant d’être disculpé et libéré mardi.

Lire aussi: Le Kremlin désavoue sa police corrompue et libère un journaliste

«L’ambassade de Suisse, l’ambassade de France et le ministère des affaires étrangères russe sont déjà au courant donc ils s’occupent de mon sort. Pas de raison de s’inquiéter.» a poursuivi Emmanuel Grynszpan, correspondant en Russie du Temps depuis plus de dix ans.

Publicité