Elle a survécu à plusieurs cancers, mais a fini par s'éteindre vendredi. Doyenne de la Cour suprême, la juge Ruth Bader Ginsburg, figure féministe vénérée par les progressistes, est décédée à l'âge de 87 ans. Sa mort intervient au pire moment pour les démocrates: Donald Trump risque de vouloir imposer un candidat conservateur avant l'élection présidentielle du 3 novembre, nomination qui doit être entérinée par le Sénat, à majorité républicaine.

Très vite son adversaire Joe Biden a averti: son successeur doit être désigné par celui qui remportera l'élection. Selon la radio NPR, la juge a confié ses dernières volontés à sa petite fille quelques jours avant de mourir. «Mon vœu le plus cher est de ne pas être remplacée tant qu'un nouveau président n'aura pas prêté serment», lui a-t-elle dicté.