Jason Perfect ne sait plus comment résoudre ses problèmes de main-d’œuvre. L’homme dirige les 121 pubs de l’entreprise Liberation Group, présente dans le sud-ouest de l’Angleterre et les îles anglo-normandes. Il court dans tous les sens simplement pour trouver des employés prêts à travailler pour lui. «Je cherche des chefs, des sous-chefs, des commis…» Il a fait appel à des agences d’intérim qui lui coûtent deux fois plus cher, mais c’est insuffisant. Pour conserver ses chefs, il les a tous augmentés de 10%, essayant d’éviter la fuite chez les concurrents. Mais il continue à avoir de sérieuses difficultés à les conserver.