Jeudi soir, Boris Johnson, le premier ministre britannique, a pris la parole au sujet du crash du Boeing 737 ukrainien qui a eu lieu mercredi. «Il y a maintenant un ensemble d'informations», selon lesquelles l'avion «a été abattu par un missile sol-air iranien», «cela pourrait bien avoir été accidentel», a-t-il déclaré dans un communiqué publié peu après une annonce du président canadien Justin Trudeau dans ce sens. Boris Johnson a réitéré son appel à toutes des parties à une urgente «désescalade pour réduire les tensions dans la région».


Lire aussi: 


Le premier ministre britannique a précisé que quatre Britanniques figuraient parmi les 176 personnes qui ont été tuées dans le crash. Les autorités britanniques mentionnaient jusqu'alors le chiffre de trois victimes. «Nous travaillons étroitement avec le Canada et nos partenaires internationaux, il est maintenant nécessaire qu'il y ait une enquête complète et indépendante», a-t-il ajouté.

Le premier ministre britannique a également appelé à un rapatriement «immédiat et respectueux» des corps des victimes.