Suzan Walters est professeure adjointe en santé publique globale à l’Université de New York. Elle revient sur le poids de la discrimination à l’égard des Afro-Américains et des autres minorités dans la lutte contre les opioïdes. Et esquisse des solutions.