Les dieux ont abandonné Cuba. A l’aube du 1er janvier, «année 62 du triomphe de la Révolution», selon l’expression consacrée, les Cubains se sont réveillés plus pauvres que le 31 décembre. A minuit pile, un cataclysme monétaire s’est produit. La Havane a éliminé le peso convertible (CUC). Seul le peso cubano (CUP) a désormais cours.

Lire aussi: A Cuba, après la suppression du CUC, les deux pesos ne feront plus qu’un