A la Villa La Grange, un thème crucial a fait irruption dans le dialogue entre les présidents américain et russe: la cybersécurité. Le contentieux entre Moscou et Washington n’a jamais été réellement encadré et débattu. C’est toute la difficulté et le danger. Vladimir Poutine a dit en conférence de presse que son pays était victime de cyberattaques, notamment contre les infrastructures de santé. Pour Joe Biden, il importe d’établir des garde-fous sur les infrastructures qu’il est impératif d’épargner en temps de paix: les systèmes électoraux, le réseau électrique, le réseau d’oléoducs et d’eau, les centrales nucléaires.

Voir aussi notre suivi de ce sommet: Le sommet Biden-Poutine à Genève en continu