Les images ont fait le tour du web: des factures d’électricité à 5000 dollars, 10 000 dollars, voire plus, correspondant à cinq petits jours d’électricité. «Je voyais défiler les chiffres sur mon smartphone, a raconté Susan Hosford, une habitante de Denison, au nord de Dallas, et cela s’accélérait, je ne pouvais rien faire. La compagnie se servait directement sur mon compte bancaire, il ne me reste que 200 dollars sur toutes mes économies. Je crois que c’est la banque qui a empêché que tout soit pris.»

Le Texas panse ses plaies, le courant est revenu et il ne reste plus qu’environ 20 000 foyers privés d’électricité en ce début de semaine, contre plus de 3 millions au plus fort de la crise. Mais 35 personnes sont mortes des conséquences du froid, par hypothermie, par intoxication au monoxyde de carbone ou parce qu’elles n’ont pas pu se rendre à l’hôpital. Plus de 10 millions de Texans doivent encore faire bouillir l’eau dont ils se servent, les pannes d’électricité ayant touché des stations d’épuration; 1500 systèmes d’eau sont inutilisables, des canalisations ayant explosé avec le gel. Les files de résidents résignés faisant la queue pour remplir des bidons d’eau à des fontaines publiques ont sidéré, dans la première économie du monde. Et des milliers de Texans ont reçu des factures vertigineuses qui fondront bien moins vite que les congères qui ont mis l’Etat à l’arrêt durant huit jours.