Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Durant le discours de la Sorbonne, 26 septembre 2017.
© LUDOVIC MARIN

Lu ailleurs

Vu d’Allemagne: le «coup stratégique» d’Emmanuel Macron le conquérant

Après le discours sur l’Europe du président français, la «Süddeutsche Zeitung» salue un homme «aux instincts politiques parfaits», tout en souriant face à sa «composition pompeuse» de propositions

A peine remis du choc des résultats électoraux du week-end passé, les Allemands ont suivi de près le discours, très attendu, d’Emmanuel Macron sur l’Union européenne ce mardi à la Sorbonne. Le président français y a proposé ses initiatives pour relancer le projet européen et aller vers plus d’intégration en matière de défense, d’économie ou de gouvernance.

L’Europe, a-t-il affirmé, n’a «pas le choix» si elle veut exister face à la Chine ou aux Etats-Unis d’une part, et résister à «l’obscurantisme» que portent les partis nationalistes d’autre part. Les Allemands, qui accusent le coup après le score historique de l’AfD nationaliste, en savent quelque chose.

A ce sujet: Emmanuel Macron met l’UE au défi de se réinventer d’ici à 2024

Juste après les élections législatives allemandes

Emmanuel Macron avait tenu à attendre le résultat des élections législatives de dimanche pour présenter son projet, la France ne pouvant réformer la politique européenne sans l’appui du «moteur» allemand. La Süddeutsche Zeitung y voit un véritable «coup stratégique», de la part d’un homme aux «instincts politiques parfaits».

«Son agenda politique, et plus encore le moment qu’il a choisi pour le mettre en œuvre, doit sans doute agacer […] Angela Merkel, dans la mesure où le président utilise le vide qui existe entre le jour du scrutin et la formation du gouvernement pour dicter la ligne directrice des négociations européennes.» Affaiblie dans son pays, la chancelière devra désormais composer non seulement avec le FDP et les Verts au sein de son gouvernement de coalition, mais également avec «Monsieur le Président».

Lire aussi: L’Allemagne condamnée à la recomposition politique

«La France est de retour»

Le quotidien munichois souligne par ailleurs qu’Emmanuel Macron a plus d’un tour dans son sac: lors de ce discours passionné de plus d’une heure et demie, «il a ramené, avec ferveur, la France au cœur du processus de construction européenne […]: La France est de retour».

Non sans une pointe d’ironie, la Süddeutsche Zeitung note que «le bouquet de propositions de Macron est coloré, on y trouve plein de fleurs intéressantes, la composition est comme d’habitude pompeuse et pleine d’émotions. Mais derrière tout cela se trouve «un calcul très clair»: Macron embarque la chancelière dans sa danse, et lui impose son rythme.

Alors que le président centriste «conçoit un paysage européen conforme à ses propres idéaux et le décore d’une grande éloquence», il laisse peu de place à «la jardinière Merkel», condamnée à «arracher ici et là les mauvaises herbes et arroser les parcelles trop sèches». Emmanuel Macron veut s’appuyer sur l’alliée Merkel, voire se confronter à elle sur le dossier européen en jouant la concurrence, un défi qui pourrait s’avérer dangereux pour la chancelière, note le quotidien: «Elle devra veiller comme personne au bien-être de tous dans l’UE.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a