C’est avec un pistolet sur la tempe que Tedros Adhanom Gebreyesus, le directeur général de l’OMS, a entamé la seconde journée de la 73e Assemblée mondiale de la santé (AMS) réunie virtuellement depuis lundi. Quelques heures plus tôt, le président américain Donald Trump lui adressait une lettre via Twitter ainsi qu’un ultimatum. Si l’agence onusienne n’opère pas d’«améliorations substantielles» à son action dans les 30 jours, les Etats-Unis rendront permanent le gel de leurs contributions. Ils menacent aussi de quitter l’organisation.

Lire aussi: Xi Jinping: «La Chine approuve une enquête internationale impartiale»