Michael Møller confirmé à la tête de l’ONUG

Genève Le Danois est un ami de la Suisse

Après des mois de tergiversations, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a fini par trancher: il a confirmé à la tête de l’ONU à Genève (ONUG) Michael Møller, dont l’intérim avait été prolongé plusieurs fois.

Le Danois a fait l’essentiel de sa carrière au sein de l’ONU: en Iran, au Mexique, en Haïti, à New York et à Genève. Il connaît donc bien la ville et sa concentration inégalée d’organisations internationales et d’ONG, qu’il ne cesse de vanter pour relever les défis globaux. Un allié dont la Suisse aura bien besoin. L’attractivité de la Genève internationale a diminué à cause du franc fort et des incertitudes nées de la votation du 9 février 2014 sur l’embauche de main-d’œuvre étrangère.

Depuis novembre 2013, Michael Møller a lancé une campagne de sensibilisation destinée à démontrer que les décisions prises à Genève influencent la vie des citoyens du monde entier. Loin de l’image du Conseil de sécurité à New York, paralysé, dont le Danois dénonce l’anachronisme avec un franc-parler peu commun.